En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
de Maine-et-Loire

Le médecin-conseil MSA

Mis à jour le 30/04/2018

Rejoignez le réseau de praticiens-conseils au sein des organismes de MSA et bénéficiez d'un contact enrichissant avec le monde agricole et rural.

Les trois grandes missions du médecin-conseil de la MSA

1) Une mission d'expertise et de contrôle
Pour les assurés agricoles : le médecin-conseil s'assure du caractère médicalement approprié des soins présentés au remboursement. Il s'assure également que la délivrance de ces mêmes soins est effectuée en conformité avec les dispositions législatives et réglementaires en vigueur. L'approche globale de l'assuré, en raison de l'organisation en guichet unique de la MSA, y est un plus (proximité de la médecine du travail, de l'action sociale…).

Pour les établissements et les professionnels de santé : le médecin-conseil joue un rôle d'expert du système de santé auprès des caisses,  des instances extérieures ainsi que de contrôle et de conseil.

Ces dernières années ont vu un renforcement de l'implication des services de contrôle médical dans les actions de maîtrise médicalisée des dépenses de santé et la lutte contre la fraude où le médecin-conseil y occupe un rôle déterminant, contribuant ainsi à la gestion des risques.
 
2) Une mission de prévention, promotion en santé et de santé public
Le médecin-conseil contribue sur le volet médical aux actions de promotion de la santé, tant au sein de l'organisme ou de l'institution qu'auprès des partenaires et des acteurs locaux. Il peut également assurer des missions d’expertise.
 
3) Une mission d'accompagnement de l'organisation et de la structuration de l'offre de soins et en particulier de l'accès aux soins
Le médecin-conseil peut être amené à accompagner, sur le volet médical,  des projets d’ingénierie médico-sociale,   notamment sur  des projets d’exercice coordonné au sein des territoires ruraux ('élaboration du projet médical).

Il contribue également au déploiement d’actions d’expérimentation innovantes (Education en santé familiale, Education thérapeutique en direction de patients polypathologiques ;  il peut être amené à contribuer à l’émergence d’innovations territoriales.
 

L'environnement de travail du médecin-conseil de la MSA

Les services du Contrôle médical des régimes agricoles de protection sociale fonctionnent au sein des organismes de MSA. C'est un réseau de 230 praticiens-conseils (22 médecins conseils chefs et coordonnateurs régionaux, environ 180 médecins-conseils et 30 chirurgiens-dentistes-conseils). Les praticiens-conseils sont amenés à collaborer avec les professionnels des services de Santé-Sécurité au travail de la MSA, notamment les médecins du travail (environ 350 praticiens), les travailleurs sociaux, ainsi qu’avec les différents services de la Caisse dans le cadre du Guichet Unique.

L'activité des médecins-conseils s'exerce donc sous l'autorité du directeur ou de son représentant mandaté par le Conseil d'administration de chaque organisme. Les praticiens-conseils jouissent toutefois d'une totale indépendance technique dans l'exercice de leur activité médicale en conformité avec les dispositions du Code de déontologie médicale, insérées au Code de la santé publique.

L'organisation du contrôle médical comporte une direction nationale du contrôle médical et un échelon régional de coordination dans le cadre des Agences Régionales des Caisses de Mutualité Sociale Agricole (ARCMSA)
 

Le métier de médecin-conseil, c'est aussi...

Un contact enrichissant avec le monde agricole et rural.

Une action au sein d'un organisme mutualiste qui s'appuie sur les valeurs qui fondent la protection sociale agricole : la solidarité, la responsabilité individuelle et collective, et la démocratie (plus de 25 000 élus) …, valeurs qu'il faut faire vivre dans un environnement organisationnel favorable qu'est le guichet unique pour les cotisations et les prestations.

Appartenir à un réseau de 35 caisses, animé et coordonné par la Caisse Centrale de MSA (CCMSA), dont une équipe formée de médecins conseillers techniques nationaux et d’un Médecin national adjoint en charge du contrôle médical, au sein d’une Direction du contrôle médical et de l’offre de soins (DCMOS).

Des formations médicales avec ou en lien avec l'Institut National de Médecine Agricole (INMA), coordonnées dans le cadre du Développement Professionnel Continue (DPC) organisé en interrégimes.

Source: CCMSA