En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
de Maine-et-Loire

La prévention des troubles musculo-squelettiques

Mis à jour le 20/02/2018

Le terme « troubles musculo-squelettiques » (TMS) est une appellation générique qui couvre l'ensemble des symptômes musculo-squelettiques en relation avec l'activité professionnelle. Les TMS affectent principalement les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs, comme le montre le schéma ci-contre. Ces affections se traduisent par des douleurs et une gêne dans les mouvements qui peuvent entraîner des difficultés dans la vie professionnelle et dans la vie privée.

Les causes

Les troubles musculo-squelettiques touchent tous les secteurs d'activité et peuvent concerner toutes les entreprises, quelles que soient leurs tailles.
Les conditions du travail peuvent être à l'origine des TMS :
Outre les gestes répétitifs, le port de charges lourdes, les positions pénibles, les vibrations et le froid, l'organisation du travail, le mode de management, le stress, la charge mentale peuvent également être des déterminants générateurs de troubles musculo-squelettiques.
C'est donc une combinaison de facteurs de risques identifiés (dits « biomécaniques ») mais également d'autres facteurs tels que les ambiances de travail et d'environnement, qui, au cours de la vie professionnelle peuvent entraîner au-delà des douleurs et l'incapacité à exercer certains gestes, un handicap, une invalidité pouvant aller jusqu'à la perte de l'emploi.
 

Les conséquences

Au-delà de la souffrance, des situations de précarité et d'isolement que les TMS peuvent induire pour les salariés, leurs conséquences humaines, sociales et économiques sont telles que leur prévention est un enjeu prioritaire tant pour les entreprises que pour la société.

Les TMS peuvent être reconnus comme maladie professionnelle

En agriculture, les TMS représentent plus de 93 % des maladies professionnelles reconnues.
Au Régime Agricole, il existe 3 principales maladies professionnelles liées aux TMS :
  • Le tableau n° 39 : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail,
  • Le tableau n° 57 : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier,
  • Le tableau n° 57 bis : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle habituelle de charges lourdes.

Comment faire reconnaître une maladie professionnelle ?

Si vous souffrez d'une maladie liée à votre travail et que vous souhaitez savoir si elle peut être reconnue comme maladie professionnelle, une brochure vous explique les démarches à effectuer.
 

Quelle prévention possible ?

Une analyse des situations de travail pour vous et dans votre entreprise permet d'importants progrès dans la prévention des TMS. Le Service Santé Sécurité au Travail de la MSA du Maine-et-Loire est à votre disposition pour vous aider, employeur comme salarié, sur cette thématique. Il vous propose un nouvel outil appelé TMSa (Trouvons Mes Solutions Adaptées).
Basé sur un entretien en face à face (ou en collectif), il a pour objectif de générer une dynamique de changements dans l'entreprise.