En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
de Maine-et-Loire
De gauche à droite : Benoît Aupecle (directeur du Service de remplacement 49), Bénédicte Lebouc (présidente du Service de remplacement 49), Anne Gautier (présidente de la MSA 49) et Christian Blot (directeur de la MSA 49)

La MSA signe un contrat de prévention avec Service de remplacement du Maine-et-Loire

Mis à jour le 11/07/2017

La Mutualité Sociale Agricole de Maine-et-Loire vient de signer un contrat de prévention avec Service de Remplacement 49 pour une durée de 3 ans.

Service de Remplacement Maine-et-Loire est un outil précieux à la disposition du monde agricole depuis 40 ans. C'est un groupement associatif d'employeurs qui propose des salariés qualifiés aux agricultrices et aux agriculteurs adhérents qui souhaitent ou qui sont contraints de quitter momentanément leur exploitation en cas de maladie-accident, vacances, congé maternité, congé paternité, formation, mandat professionnel.
Service de Remplacement assure la continuité des travaux sur l'exploitation agricole en toute compétence. Une soixantaine de bénévoles - agriculteurs et agricultrices -  animent ce réseau.
 
Service de Remplacement Maine et Loire en chiffres :
 2 447 agriculteurs adhérents.
 900 agriculteurs font appel au Service de Remplacement chaque année.
 13 800 journées de remplacement. 
 60 ETP : 350 à 400 salariés employés chaque année.
 
Depuis plus de 10 ans, des actions de prévention sont menées en partenariat avec le service Prévention des Risques Professionnels de la MSA. Les actions qui découlent de ce contrat visent à améliorer les conditions de travail et la sécurité des agents lors du remplacement.
 
Les axes de travail en commun sont les suivants :
- améliorer l'évaluation des compétences du salarié en amont du remplacement ;
- organiser un suivi tutoral des nouveaux agents de remplacement ;
- diminuer le sentiment d'isolement ;
- améliorer la communication en situation de remplacements délicats.
 
Le contrat de prévention consiste en un accompagnement technique et financier des entreprises agricoles de moins de 200 salariés.
 
Concrètement, sur un investissement global de 247 000 euros, la MSA a versé une aide de 20 000 euros. Les améliorations portent tout aussi bien sur les risques d'erreurs techniques entraînant la mise en danger du salarié que sur des risques liés au transfert de responsabilités de l'agriculteur vers l'agent de remplacement.
 
Par exemple, Service de Remplacement met en place un réseau d'agriculteurs évaluateurs volontaires pour permettre d'identifier les compétences du salarié en amont du remplacement et ainsi sécuriser les futures missions.
 
La mise en œuvre du contrat de prévention, signé pour une période de 3 ans, sera évaluée régulièrement.
 
À savoir ! Dans le cadre de l'aide au répit pour épuisement professionnel, la MSA prend également en charge 7 à 10 jours de remplacement afin de permettre aux agriculteurs de souffler.